Fin de cycle

La société québécoise termine douloureusement le cycle historique ouvert par la Révolution tranquille. L’espace politique est en pleine métamorphose.

En savoir plus »




La vie des idées

Mathieu Bock-Côté, «L’étrange défaite des souverainistes québécois», Le Débat, Paris, Gallimard, Janvier 2013

Mathieu Bock-Côté, «La démocratie en l’absence du peuple», Le Débat, Paris, Gallimard, novembre 2012.

Mathieu Bock-Côté, «La mémoire de la Révolution tranquille et l’idéologie diversitaire : retour sur la conception de l’histoire présente dans le rapport Bouchard-Taylor », Bulletin d’histoire politique, vol.20, no3, hiver 2012, p.149-169

Mathieu Bock-Côté, « L’empire européen universel contre le souverainisme américain », Controverses, n.16, mars 2011, p.90-106

Mathieu Bock-Côté, «La tolérance multiculturelle ou le nouvel art de la censure», Recherches sociographiques, vol.51, no1, p.205-210

Mathieu Bock-Côté,«Le multiculturalisme en débat : retour sur une tentation thérapeutique», Bulletin d’histoire politique, vol.18, no3 (printemps-été 2010)

Toutes les publications »



6 juillet, 2014 / ENTREPRENDRE

L’honneur de l’artisan*


10 novembre, 2013 / ARGUMENT

L’amitié : l’enseignement de Ravelstein, de Saul Bellow*


24 septembre, 2013 / L'INCONVÉNIENT

L’honneur de transmettre* (L’Inconvénient, octobre 2013)


19 septembre, 2013 / JOURNAL ÉCHOS MONTREAL

Nos chansons traditionnelles


11 juin, 2013 / JOURNAL ÉCHOS MONTREAL

Mourir au Québec


Mathieu Bock-Côté est sociologue et chroniqueur. Il est chargé de cours en sociologie au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal. Il est l’auteur de Fin de cycle : aux origines du malaise politique québécois (Boréal, 2012), de La dénationalisation tranquille (Boréal, 2007) et en collaboration avec Jacques Beauchemin, de La cité identitaire (Athéna, 2007).

Lire la suite »

Site internet développé par www.uzabi.com, copryright © 2012, Mathieu Bock-Côté.